Liste des 36 sons « standard » du français 2021-02-25T11:37:49+00:00

Liste des 36 sons « standard » du français,

Notés en Alphabet Phonétique PÉDAGOGIQUE FR
Ou APP.fr
Mais seulement 32 sons au plan de l’apprentissage pur…

Préambule pédagogique :

Apprendre à lire et à écrire (donc à orthographier), en même temps, demande au Moniteur de « jouer » entre l’Oral (ce que l’on entend) et l’Écrit (ce que l’on voit).
Si traduire ce que l’on voit est facile, ce sont des lettres ou des groupes de lettres… Traduire ce que l’on entend est beaucoup plus difficile. Quel langage employer ? Il y a bien l’API ou Alphabet Phonétique International, mais il difficile, pour l’Apprenti, durant l’apprentissage du CODE phonéticographique ou alphabet d’acquérir un nouveau code assez compliqué avec des signes encore différents et surtout difficiles à mémoriser.
Nous avons choisi une transcription raisonnable et pratique avec des lettres en majuscules [entre crochets] pour représenter les sons. S’y ajoute, si nécessaire « gras » et couleurs distinguant voyelles, consonnes et semis voyelles.
Cette notation est donc redondante avec ce que découvre l’Apprenti. Le passage d’une notation à l’autre est donc très facile.
C’est bien le but.
Seul un signe diffère, le [8] de huit.
Notre Alphabet Phonétique est bien Pédagogique. Il s’appelle APP.fr.

Sons voyelles 14 (12 retenus) :

Déjà confondus depuis longtemps.

1) [A] dans patte comme dans pâte ;
2) [è] dans mère, pêche, belle, Noël, maison et neige ;
3) [é] dans thé, nez et (vous) venez ;
4) [I] dans nid et lys ;

Confondus durant l’apprentissage, peu ou mal reconnus ensuite.

5) [O] [o] dans pot, paupière, seau et rôti ;
5 Bis) [O] [au] dans port, hareng saur ou Paul ;
6) [U] dans tu, rue ;

Confondus durant l’apprentissage, peu ou mal reconnus ensuite.

7) [EU] [eu] dans peu, deux et (des) œufs ;
7 Bis) [EU] [e] dans beurre, (un) œuf et sœur, cheminée et appeler ou encore dans (assez perceptible) le, de, je, me, etc. ;
8) [EU] [e…] dit caduc (plus ou moins muet) dans fortement, âne, cheval et fenêtre ou encore dans (moins perceptible) le, de, je, me, etc. ;
9) [OU] dans roue,  ;
10) [AN] dans blanc, vent, jambe, sembler ;

Confondus désormais comme les A, a. Sauf si vous êtes du Midi ! Alors, vous avez les deux notations…

11) [IN] dans brin et vingt [in] comme dans brun et commun [un] et aussi timbre, (il) vient, pain ou faim ;
12) [ON] dans pont.

Les sons consonnes 17 (18 retenus) :

13) [P] dans père ;
14) [B] dans bête ;
15) [T] dans tête ;
16) [D] dans dé ;
17) [K] dans car, coque, képi, écho ;
18) [G] dans gare, guitare ;
19) [F] dans feu et photo(graphie) ou pharmacie ;
20) [V] dans (il) veut ;
21) [S] dans soleil, poisson, garçon, attention, ciel et police ;
22) [Z] dans rose, zèbre ;
23) [CH] dans chat ;
24) [J] dans jeu, genou, girafe et (nous) mangeons ;
25) [L] dans long ;
26) [R] dans rond, rhume ;
27) [M] dans mère ;
28) [N] dans nous ;
29) [GN] dans ligne ;

Rajouté car utile, certes pour peu de mots, mais parfois ce sont des mots courants et quand on les rencontre…

30) [ING] dans parking.

Les sons semi-voyelles 3 (2 retenues) :

31) [Y] dans pied ou lion, rail, paille, fille [iY], yoga et faïence ;

Confondus désormais, surtout en apprentissage, quasiment jamais reconnus après.

32) [W] [w] dans roi (semi-voyelle cachée dans OI, oi AF) mais aussi dans oui, kiwi, loin et moelle [WA], babouin  comme dans jouet, jouer : il jouait, louer : il loua ;
32 Bis) [W] [8] dans huit, nuit, sueur et muet mais, apriori, pas juin (quoique…) ce qui illustre bien le problème de l’instabilité de la prononciation selon les personnes, les régions, etc.

Il est généralement très  difficile de percevoir la différence avec [W] [w] et [W] [8]. Même pour un adulte.

Autres notations :

Parfois celles-ci sont utiles, pour les lettres muettes et les hiatus…
[.] Si nécessaire, notation des lettres qui ne s’entendent pas comme dans [.éRISON] hérisson.
[-] Si nécessaire, notation du hiatus dans aïkido [A-IKIdO], maïs [MA-IS] ou chahut [CHA-U] comme cahot [KA-O] (rôle différent de celui habituel du H, h [.]).

Comme vous pouvez le constater, cette notation des sons – l’Alphabet Phonétique Pédagogique français ou APPfr – est beaucoup plus facile que l’API ou Alphabet Phonétique International pour un Apprenti.
Explications : Pas de police spéciale, tous les signes sont tapuscrits (écrits avec un clavier d’ordinateur) ; tous les signes sont facilement assimilables et, surtout, ils sont redondants avec le code phonético-graphique (l’alphabet) qui est le nôtre et que l’Apprenti découvre au début de son apprentissage en grandes majuscules comme dans les petits alphabets pour enfants.
Les minuscules ou les chiffres n’étant employés que pour les nuances d’un même son.

Cet APP est enfin logique et compréhensible pour tout le monde, pour l’Apprenti comme pour le Moniteur !

François Vayssettes,
Instituteur.